1/ « Evoluer avec son temps » : ce que nous enseigne Google à travers ses optimisations 

Le « roi Google » nous invite une nouvelle fois à devenir meilleur. La concurrence est rude alors que les sites internet avec plus ou moins d’ancienneté tendent à être tous référencés sur le 1er moteur de recherche mondial – Google.

Après l’explosion du marché des portables et des tablettes, l’engouement des jeunes et des moins jeunes pour les réseaux sociaux, la tendance générationnelle à vouloir se sur-informer avant de prendre tous types de décisions, et enfin l’affluence des internautes sur tous types de sites internet par curiosité, pour se rassurer ou pour s’informer, tout cela présagent naturellement une adaptation de nos façons d’utiliser nos recherches sur Google.

2/ Qu’est-ce que l’indexation « mobile-first » ?

« Les choses qui vont s’en dire vont mieux en le disant » : les sites non adaptés au format mobile (ndlr : site non responsif) seront désormais pénalisés par Google. De quoi peser sur le classement des sites référencés. Cette volonté de changement a commencé il y a un peu plus d’1 an. Mais n’allons pas trop vite en besogne, ces sites apparaîtront toujours lors de vos recherches sur Google, le géant du Web notera mieux les sites qui s’adaptent au format mobile.

3/Un processus inversé pour la conception des sites  

Pour activer la stratégie « mobile-first », il est conseillé de commencer par créer un site responsif puis de l’adapter au format dit « classique » celui de l’ordinateur. Aujourd’hui, c’est l’inverse qui est est fait : on commence par créer un site consultable depuis les ordinateurs et ensuite on réadapte la taille et le poids des images, on revoit la typographie, bref on adapte l’ergonomie générale à la taille de l’écran mobile.

Si cette indexation est plutôt nouvelle pour les propriétaires de site internet, elle l’est moins pour d’autres. Certains réseaux sociaux tels que Instagram ont démarré en créant en premier lieu une application sur mobile et qui 2 ans plus tard s’est équipé d’un site internet consultable depuis les ordinateurs.